RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Portail du Premier Ministère
Gouvernement / Actualités du Gouvernement
Actualités du Gouvernement

Le Premier ministre préside les cérémonies commémoratives du double anniversaire du 24 février

Le Premier ministre, Monsieur Abdelaziz Djerad, a présidé ce lundi 24 février à Alger et à Hassi Messaoud les cérémonies commémoratives du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et de la création de l'UGTA.

Cérémonie d'acquisition de trois navires de transport au port d'Alger

A la tête d'une importante délégation, le Premier ministre a entamé sa visite sur le quai pétrolier N 37 de la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach, au niveau du port d'Alger, où il procédé à l'inauguration de trois navires de transport. Il s'agit de deux méthaniers gaziers (Hassi Touareg et Hassi Berkine) d'une capacité de 13.000 m3 chacun et d’un pétrolier de 46.000 tonnes (In-Ecker).

Commandés auprès d'un chantier naval chinois, les deux méthaniers gaziers ont coûté chacun 36,4 millions de dollars. Le "Hassi Berkine" a été commandé fin 2016 et le "Hassi Touareg" a été commandé en février 2018. Quant au méthanier pétrolier "In Ecker", d'un coût de près de 40 millions de dollars, il a été commandé au niveau d'un chantier naval sud coréen.

Se félicitant de cette nouvelle acquisition, M. Djerad a souligné l'intérêt de se doter de ce type de moyens de transport acquis sur fonds propres par Hyproc Shipping Company, filiale de Sonatrach spécialisée dans le transport des hydrocarbures.
"Il s'agit là d'un accomplissement important et d'un grand investissement via des financements algériens sans recours à des crédits", a-t-il affirmé.
Selon les responsables présents à cette cérémonie, ces nouvelles acquisitions permettent notamment de sécuriser les approvisionnements nationaux en produits pétroliers, de se prémunir du risque de fluctuation des taux d'affrètement, de réduire les transferts des frets en devises étrangères et de créer 200 emplois directs et près de 300 emplois indirects.

Par ailleurs, le Premier ministre a estimé que les capacités nationales gazières et pétrolières "sont nécessaires", ajoutant que l'Etat souhaite également s'orienter vers une nouvelle phase où l'énergie solaire vient en complément des énergies conventionnelles.

Il a également souligné l'intérêt pour le pays "de maitriser ses capacités et bénéficier des intérêts de ces capacités" à travers une indépendance au niveau de l'ensemble de ses activités économiques.
Evoquant la célébration du 24 février, il a noté la signification importante de cette date dans l'histoire de l'Algérie. A cette occasion, le Premier ministre a également tenu à saluer l'ensemble des cadres, des ingénieurs et des travailleurs de Sonatrach ainsi que l'ensemble des travailleurs du secteur énergétique algérien.

Le Premier ministre a poursuivi sa visite d’inspection au niveau de la Raffinerie de Sidi Rezine (Alger). Lors de cette escale, il a notamment procédé à la mise en service officielle des unités de production de cette importante installation après l'achèvement des travaux de réhabilitation en février 2019.

Inauguration d'une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz à Hassi Massaoud

Accompagné des ministres de l'Intérieur, de l’Energie, des Ressources en eau, du Travail et de la Formation professionnelle, du P-dg de la Sonatrach, du Secrétaire général de l'UGTA, de plusieurs responsables centraux et locaux ainsi que de représentants de la presse nationale, le Premier ministre s’est ensuite rendu à Hassi Messaoud, plus précisément dans la zone du complexe industriel Naili Abdelhalim (ZCINA) situé à six (6) kms de la ville.

Une visite qu’il entamera par l’inauguration d’une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz réalisée par la Compagnie nationale des hydrocarbures (Sonatrach).

La station réceptionnée permettra l’augmentation de la production du pétrole brut par l’injection du gaz traité jusqu’à 16 millions de m3/j à travers une nouvelle boucle de gaz-lift de diamètre 20’ qui alimente 15 postes de détente, a expliqué le directeur d’exploitation de cette station, Abdelaziz Amokrane.

Elle permet également le maintien de la pression du gisement du champ par la réinjection d’un volume de 8 millions m3/j de gaz de haute pression via deux pipelines de diamètre 14’ et 15’, selon le même responsable.

D'un montant global 50 milliards de dinars (635 millions de dollars), la réalisation des installations de ce projet de Sonatrach a été effectuée par l`indien Dodsal Engineering and Construction avec le recours à plusieurs entreprises algériennes sous-traitantes, dont Cosider.

Les travaux avaient débuté en 2014, tandis que la réception provisoire de l’installation avait été effectuée le 15 janvier 2020. La main d’œuvre utilisée durant la construction a été de 2.779 employés, dont 1.828 algériens soit 66% du total. Plus de 72% des employés étaient issus de la wilaya d’Ouargla.

Actuellement, le fonctionnement de cette station est assuré par 107 agents en emploi direct avec le système 4*4. Le personnel opérationnel en exploitation est composé de 40 agents, dont 8 ingénieurs et 32 techniciens, celui de la maintenance compte 39 agents, dont 15 ingénieurs et 24 techniciens, les agents du HSE sont, quant à eux, au nombre de 28, dont 2 ingénieurs et 26 techniciens.

Le Premier ministre a clôturé sa visite par une allocution prononcée devant un parterre composé des cadres activant au niveau des bases de la Compagnie nationale des hydrocarbures en présence de l’ensemble des membres de la délégation (voir texte de l’allocution en langue arabe).
Avec APS

 


Le Premier ministre préside les cérémonies commémoratives du double anniversaire du 24 février

Le Premier ministre, Monsieur Abdelaziz Djerad, a présidé ce lundi 24 février à Alger et à Hassi Messaoud les cérémonies commémoratives du double anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et de la création de l'UGTA.

Cérémonie d'acquisition de trois navires de transport au port d'Alger

A la tête d'une importante délégation, le Premier ministre a entamé sa visite sur le quai pétrolier N 37 de la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach, au niveau du port d'Alger, où il procédé à l'inauguration de trois navires de transport. Il s'agit de deux méthaniers gaziers (Hassi Touareg et Hassi Berkine) d'une capacité de 13.000 m3 chacun et d’un pétrolier de 46.000 tonnes (In-Ecker).

Commandés auprès d'un chantier naval chinois, les deux méthaniers gaziers ont coûté chacun 36,4 millions de dollars. Le "Hassi Berkine" a été commandé fin 2016 et le "Hassi Touareg" a été commandé en février 2018. Quant au méthanier pétrolier "In Ecker", d'un coût de près de 40 millions de dollars, il a été commandé au niveau d'un chantier naval sud coréen.

Se félicitant de cette nouvelle acquisition, M. Djerad a souligné l'intérêt de se doter de ce type de moyens de transport acquis sur fonds propres par Hyproc Shipping Company, filiale de Sonatrach spécialisée dans le transport des hydrocarbures.
"Il s'agit là d'un accomplissement important et d'un grand investissement via des financements algériens sans recours à des crédits", a-t-il affirmé.
Selon les responsables présents à cette cérémonie, ces nouvelles acquisitions permettent notamment de sécuriser les approvisionnements nationaux en produits pétroliers, de se prémunir du risque de fluctuation des taux d'affrètement, de réduire les transferts des frets en devises étrangères et de créer 200 emplois directs et près de 300 emplois indirects.

Par ailleurs, le Premier ministre a estimé que les capacités nationales gazières et pétrolières "sont nécessaires", ajoutant que l'Etat souhaite également s'orienter vers une nouvelle phase où l'énergie solaire vient en complément des énergies conventionnelles.

Il a également souligné l'intérêt pour le pays "de maitriser ses capacités et bénéficier des intérêts de ces capacités" à travers une indépendance au niveau de l'ensemble de ses activités économiques.
Evoquant la célébration du 24 février, il a noté la signification importante de cette date dans l'histoire de l'Algérie. A cette occasion, le Premier ministre a également tenu à saluer l'ensemble des cadres, des ingénieurs et des travailleurs de Sonatrach ainsi que l'ensemble des travailleurs du secteur énergétique algérien.

Le Premier ministre a poursuivi sa visite d’inspection au niveau de la Raffinerie de Sidi Rezine (Alger). Lors de cette escale, il a notamment procédé à la mise en service officielle des unités de production de cette importante installation après l'achèvement des travaux de réhabilitation en février 2019.

Inauguration d'une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz à Hassi Massaoud

Accompagné des ministres de l'Intérieur, de l’Energie, des Ressources en eau, du Travail et de la Formation professionnelle, du P-dg de la Sonatrach, du Secrétaire général de l'UGTA, de plusieurs responsables centraux et locaux ainsi que de représentants de la presse nationale, le Premier ministre s’est ensuite rendu à Hassi Messaoud, plus précisément dans la zone du complexe industriel Naili Abdelhalim (ZCINA) situé à six (6) kms de la ville.

Une visite qu’il entamera par l’inauguration d’une nouvelle station de compression et de réinjection de gaz réalisée par la Compagnie nationale des hydrocarbures (Sonatrach).

La station réceptionnée permettra l’augmentation de la production du pétrole brut par l’injection du gaz traité jusqu’à 16 millions de m3/j à travers une nouvelle boucle de gaz-lift de diamètre 20’ qui alimente 15 postes de détente, a expliqué le directeur d’exploitation de cette station, Abdelaziz Amokrane.

Elle permet également le maintien de la pression du gisement du champ par la réinjection d’un volume de 8 millions m3/j de gaz de haute pression via deux pipelines de diamètre 14’ et 15’, selon le même responsable.

D'un montant global 50 milliards de dinars (635 millions de dollars), la réalisation des installations de ce projet de Sonatrach a été effectuée par l`indien Dodsal Engineering and Construction avec le recours à plusieurs entreprises algériennes sous-traitantes, dont Cosider.

Les travaux avaient débuté en 2014, tandis que la réception provisoire de l’installation avait été effectuée le 15 janvier 2020. La main d’œuvre utilisée durant la construction a été de 2.779 employés, dont 1.828 algériens soit 66% du total. Plus de 72% des employés étaient issus de la wilaya d’Ouargla.

Actuellement, le fonctionnement de cette station est assuré par 107 agents en emploi direct avec le système 4*4. Le personnel opérationnel en exploitation est composé de 40 agents, dont 8 ingénieurs et 32 techniciens, celui de la maintenance compte 39 agents, dont 15 ingénieurs et 24 techniciens, les agents du HSE sont, quant à eux, au nombre de 28, dont 2 ingénieurs et 26 techniciens.

Le Premier ministre a clôturé sa visite par une allocution prononcée devant un parterre composé des cadres activant au niveau des bases de la Compagnie nationale des hydrocarbures en présence de l’ensemble des membres de la délégation (voir texte de l’allocution en langue arabe).
Avec APS